Entreprise

Une formation/atelier pour apprendre à « Comment oser »

Avec Marie-Jeanne Gouraud, nous vous proposons 7 heures de formation pour vous aider à Oser au quotidien tout en appréhendant, vos blocages, vos limites. A l’aide de nombreux outils, vous pourrez, durant deux demi-journées, découvrir, explorer mais aussi peut-être prendre conscience. Si cette aventure, vous tente, voici les détails pour en savoir plus :

Comment #oser ?
Vous êtes #entrepreneuses et vous faites face à des 𝐝𝐞́𝐟𝐢𝐬 𝐦𝐮𝐥𝐭𝐢𝐩𝐥𝐞𝐬 𝐞𝐭 𝐬𝐩𝐞́𝐜𝐢𝐟𝐢𝐪𝐮𝐞𝐬 qui vous bloquent ou vous conduisent à des excès ?
➡️ Il vous arrive d’être 🚫 𝐛𝐥𝐨𝐪𝐮𝐞́𝐞 𝐝𝐚𝐧𝐬 𝐯𝐨𝐭𝐫𝐞 𝐜𝐚𝐩𝐚𝐜𝐢𝐭𝐞́ 𝐚̀ 𝐚𝐠𝐢𝐫 ? Ou peut-être agissez-vous « 𝐭𝐫𝐨𝐩 » 𝐯𝐢𝐭𝐞, 𝐟𝐨𝐫𝐭, 𝐥𝐨𝐧𝐠𝐭𝐞𝐦𝐩𝐬…❗et prenez le risque de vous mettre en danger ?
Vous souhaitez ✅ 𝐜𝐨𝐦𝐩𝐫𝐞𝐧𝐝𝐫𝐞 𝐜𝐞𝐬 𝐦𝐞́𝐜𝐚𝐧𝐢𝐬𝐦𝐞𝐬 et disposer ✅ 𝐝’𝐨𝐮𝐭𝐢𝐥𝐬 𝐩𝐨𝐮𝐫 𝐲 𝐫𝐞𝐦𝐞́𝐝𝐢𝐞𝐫. Nous vous proposons :
👉 𝐐𝐮𝐨𝐢 ?
Une formation/atelier pour 𝐢𝐝𝐞𝐧𝐭𝐢𝐟𝐢𝐞𝐫 𝐞𝐭 𝐜𝐨𝐦𝐩𝐫𝐞𝐧𝐝𝐫𝐞 𝐥𝐞𝐬 𝐩𝐡𝐞́𝐧𝐨𝐦𝐞̀𝐧𝐞𝐬 qui conduisent au blocage ou aux excès.
6 à 10 personnes maximum.
👉 𝐂𝐨𝐦𝐦𝐞𝐧𝐭 ?
𝐄𝐧 𝐮𝐭𝐢𝐥𝐢𝐬𝐚𝐧𝐭 𝐥’𝐞𝐬𝐜𝐚𝐥𝐚𝐝𝐞 𝐝𝐞 𝐛𝐥𝐨𝐜 🧗‍♀️ 𝐞𝐭 𝐝𝐞𝐬 𝐨𝐮𝐭𝐢𝐥𝐬 𝐝𝐞 𝐥’𝐚𝐜𝐜𝐨𝐦𝐩𝐚𝐠𝐧𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 pouvant être déployés pour faciliter voire mettre à distance ces comportements pour les transformer.
👉 𝐎𝐮̀ ?
Ile-de-France
👉 𝐐𝐮𝐚𝐧𝐝 ? 📅
Deux demi-journées de 3h30 – 🕔 Soit 𝟕𝐡 de formation
Samedi 11 juin : 18h30 – 22h00 & samedi 18 juin : 14h30 – 18h00
👉 𝐑𝐞𝐧𝐬𝐞𝐢𝐠𝐧𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭𝐬 𝐞𝐭 𝐩𝐫𝐞́-𝐢𝐧𝐬𝐜𝐫𝐢𝐩𝐭𝐢𝐨𝐧
📍 En commentaire ou message privé ✉️
📍 Se pré-inscrire : https://cutt.ly/NGFn4kP 📄

Marie-Jeanne Gouraud – Annie Cholin-Fouksmann

#formation #émotions #sophrologie #coaching #sport #preparationmentale #performance

Comprendre les mécanisme de l'agir
burn-out, Entreprise

Le burn-out : les salariés au bord du gouffre !

Le burn-out touche pas moins de 20 % des salariés au sortir de ce confinement sans fin. Au domicile, les temps de travail ont été rallongés, les vies de famille bousculées, les nerfs mis à mal et la grande question actuelle : comment va se passer le retour en entreprise ? Le travail à distance va-t-il devenir la norme ? Le temps partiel en entreprise sera-t-il préconisé ? L’éloignement des salariés de leur lieu de travail pour conserver un cadre de vie plus apaisé sera-t-il de mise ? Quoi qu’il en soit, les modes de vie ont été totalement chamboulés par cette crise. Ainsi, l’isolement des salariés hyperconnectés, la sur-stimulation due à l’éloignement des équipes, la gestion plus importante du quotidien en parallèle n’ont fait qu’amplifier le stress. La sophrologie et le massage sont de bons moyens de remédier à ce phénomène de société qui ne cesse d’accroître.

Comment prévenir le burn-out en 5 points

Connaître la maladie

Il est important de repérer les signes du burn-out suffisamment en amont car plus la maladie avance, plus il est difficile de se relever après. En voici quelques-uns facile à observer :

  • un manque ou un excès de sollicitation ;
  • trop peu ou pas de reconnaissance du travail accompli ;
  • la perte de contacts sociaux ;
  • le sentiment de perte de contrôle ;
  • un conflit de valeur…

En voici quelques conséquences :

  • une grande fatigue qui ne passe pas même après des vacances ;
  • des troubles du sommeil ;
  • une irritabilité ;
  • une agressivité ;
  • des aigreurs d’estomac ;
  • des douleurs continues qui peuvent être catégorisées de chroniques ;
  • une perte de concentration ;
  • des ruminations…

Elle concerne particulièrement les personnes qui abordent le travail avec beaucoup d’enthousiasme et d’entrain qui se transforme en épuisement général. Un taux important est également relevé chez les hypersensibles.

Améliorer l’environnement de travail

  • Un environnement de travail sain est important car sur la longueur, l’accumulation de stress fragilise grandement le corps jusqu’à l’épuisement total.
  • La cohésion d’équipe permet au salarié de trouver sa place et d’être inscrit dans une dynamique de travail valorisante.

Mieux organiser le travail du collaborateur

  • Mieux organiser le travail du collaborateur en lui donnant toutes les cartes pour réaliser dans les meilleures conditions possible sa mission en insistant sur l’amélioration de la communication. Proposer par exemple de quantifier l’équilibre vie professionnelle et personnelle tout en proposant des leviers lorsque ce problème est repéré chez un salarié.

Ouvrir le dialogue

  • Faire en sorte de sortir du tabou du burn-out en essayant de l’anticiper et de le résoudre avant qu’il ne soit trop tard.
  • Le dialogue concernant le stress doit être établi à tous les niveaux hiérarchiques et pris suffisamment en compte. Cette prévention doit intervenir sur les 4 phases de ce phénomène à savoir l’alarme, la résistance, la rupture et enfin l’épuisement.

Apprendre à le gérer

Dans un premier temps, un rendez-vous médical est primordial et des techniques comme la sophrologie peuvent aider à surmonter cette phase. Si dans un deuxième temps, un retour au travail est amené à se faire, il est important de le travailler en amont également en entreprise. Un aménagement de la charge de travail et un renforcement du soutien par l’équipe est indispensable.

Ce phénomène qui prend beaucoup trop d’ampleur ne peut plus être nié. De cette façon, il est important non seulement de prévenir en entreprise mais également, en tant que collaborateur d’apprendre à mieux gérer son temps, prendre du recul face à des situations compliquées et de s’initier au lâcher prise. La sophrologie est une méthode facile d’accès qui, pratiquée au quotidien, permet de gérer son stress et ses émotions. En tant que spécialiste du burn-out, je peux proposer des séances en entreprise. N’hésitez pas à me contacter au 06 98 66 86 70 pour de plus amples informations.