En l’absence de sport, les méninges des enfants sont en danger

Alors qu’entre 6 et 17 ans, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) recommande une heure d’activité par jour, la crise sanitaire actuelle ne fait que renforcer cette inquiétude concernant les répercussions de l’enfermement et de la sédentarité. Selon Ruediger Krech, chargé de la promotion de la santé à l’OMS, « Si nous ne restons pas actifs, nous courons le risque de créer une autre pandémie de mauvaise santé ». En attendant, la sophrologie peut être une méthode qui convient aux enfants pour décharger leur stress. N’hésitez pas à consulter le sophrologue le plus proche de chez vous.

Photo de RUN 4 FFWPU sur Pexels.com

Source : https://www.lunion.fr/id230268/article/2021-02-06/coronavirus-sans-la-soupape-de-lactivite-sportive-les-meninges-en-danger