ados

Comment réagir face au stress des examens ?

En cette période d’examens, transmettre ses angoisses à ses enfants n’a rien de bon. Trop attentionnées, trop rigides ou trop exigeantes, les mamans, sous l’emprise de l’angoisse, transmettent, en effet, les sentiments d’anxiété et de peur à leurs enfants. Beaucoup de parents placent la barre très haut et font peser leurs désirs de “réussite et de succès” sur leurs enfants.

Des encouragements pas toujours à la hauteur

Pas assez brillant, pas assez motivé, très cancre, très mou, mauvais en math, etc., la peur que son enfant n’y arrive pas, décroche ou ne soit pas parmi les meilleurs de la classe, tétanise aussi bien les parents — qui subissent la pression des injonctions d’excellence — que les enfants eux-mêmes qui finissent, souvent, par culpabiliser et perdent confiance en eux.

La confiance en soi se cultive au quotidien dès le plus jeune âge et dépend souvent de l’éducation donnée. Il est prouvé, selon la pédiatre Catherine Guegen, qu’une éducation punitive altère de manière cognitive le cerveau des enfants.

La période des examens est stressante pour les parents et pour les enfants. Les parents doivent éviter de mettre la pression aux enfants. Bien au contraire, ils doivent les rebooster et leur remonter le moral. Les enfants ont besoin d’être rassurés et c’est le rôle des parents de les aider à faire face au stress en leur disant que tout ira bien et que les efforts de préparation porteront leurs fruits. Il est important de rassurer les enfants.

Épanouissement physique et social nécessaire

L’épanouissement de l’enfant, l’activité physique, l’interaction sociale avec l’entourage sont tout aussi importants que les études scolaires.

Petit conseil pratique en cette période : éviter de donner des aliments à effet excitant aux enfants, tels que le café, les sodas, etc. ou des quantités importantes de jus parce qu’ils peuvent engendrer du stress. Les jeux vidéos sont également déconseillés car ils activent ce le circuit de la récompense et rendent l’enfant accro. Petit à petit, il s’isole et devient violent si on essaie de l’éloigner des consoles.

Concrètement, le stress prend ses origines à la fois dans l’alimentation, les activités liées aux jeux vidéo, l’ambiance familiale stressante et le manque de contact social avec l’extérieur. Une fois ces facteurs apaisés, la sophrologie peut également venir en aide pour gérer les émotions liées au passage du grand oral par exemple. N’hésitez pas à prendre rendez-vous pour votre ado.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s